Informations

Le guide pour estimer le prix de revente d’une voiture d’occasion : cote Argus, valeur marchande, cote personnalisée



Comment estimer le prix de vente d’une voiture d’occasion ?

Pour bien vendre sa voiture d’occasion, il est important de savoir comment estimer la valeur d’un véhicule. Pour cela, vous devez vous poser les bonnes questions : quelle est la cote Argus de votre véhicule ? Quels critères jouent sur le prix de revente de votre voiture (kilométrage, état d’usure, équipements, etc.) ? La valeur personnalisée de votre véhicule est-elle différente de sa cote Argus ? Pour vous aider dans vos démarches, Meilleure Reprise vous dit tout ce qu’il faut savoir pour estimer le prix de revente de votre voiture d’occasion.

Comment estimer la valeur d’une voiture d’occasion ?

À quel prix vendre mon véhicule d’occasion (VO) ? Une question que de nombreux automobilistes se posent au moment de se séparer de leur voiture. Pour y répondre, il est important de connaître les critères jouant sur le prix et les différents calculs de la valeur d’un VO.

Quelle est la valeur de ma voiture d’occasion ?

Valeur vénale, valeur de remplacement… il existe différentes façons de calculer la valeur d’un véhicule d’occasion. Il est primordial de bien les distinguer car le montant estimé sera généralement différent.

  • La valeur vénale : il s’agit de la valeur marchande de votre voiture d’occasion, à savoir le prix auquel elle pourrait se vendre sur le marché en fonction de divers critères (ancienneté, kilométrage, état, etc.). C’est cet indicateur qui est le plus souvent utilisé pour estimer la valeur de revente d’un VO à un particulier ou à un professionnel. Pour cela, il s’appuie sur divers cotes standardisées (L’Argus, La Centrale, etc.). Des cotations qui correspondent au prix moyen de ce type de véhicule, sans tenir compte de ses caractéristiques propres.
  • La valeur de remplacement : utilisée dans le monde de l’assurance, cette valeur correspond au montant nécessaire pour racheter un véhicule identique au vôtre, généralement à la suite d’un sinistre (vol, accident, etc.). Déterminée par un expert, elle est bien souvent supérieure à la valeur vénale car elle intègre une indemnité supplémentaire pour couvrir les frais engendrés (recherche d’un véhicule identique, renouvellement de la carte grise, etc.).
  • La valeur assurantielle : utilisée en cas d’indemnisation suite à un sinistre et pour le calcul de vos cotisations d’assurance, cette valeur correspond au prix pour lequel votre véhicule est assuré. Son montant est généralement déterminé par un expert.

Quels critères jouent sur le prix d’un véhicule d’occasion ?

Vous l’aurez compris : c’est la cote automobile – et principalement la cote Argus – qui va vous permettre de déterminer la valeur marchande de votre véhicule. Mais avant d’estimer le prix de vente de votre voiture d’occasion, vous devez savoir que la valeur d’un VO tient compte de nombreux critères :

  • le modèle de votre véhicule (marque, modèle, motorisation et finition)
  • sa date de première mise en circulation
  • son kilométrage 
  • son état général
  • l’état de l’offre et de la demande pour ce type de véhicule.

Comment calculer la cote d’un véhicule d’occasion ?

Si la cote Argus est incontournable pour estimer la valeur d’une voiture d’occasion, d’autres indicateurs peuvent aussi se montrer utiles pour vendre son véhicule au juste prix.

À quoi sert la cote Argus ?

Inventée dès les années 1920 par le magazine éponyme, la cote Argus est aujourd’hui l’indicateur de référence pour calculer le prix d’un véhicule d’occasion. Elle a d’ailleurs trois utilités principales.

  • Pour les particuliers : dans le cas d’une vente ou d’un achat entre particuliers, la cote Argus sert de référence de négociation. Sa valeur étant généralement considérée comme basse, elle correspond le plus souvent au prix minimum de la transaction.
  • Pour les professionnels de l’automobile : à l’image des concessionnaires et des garagistes, les professionnels utilisent la cote Argus lors de la reprise d’un véhicule à un particulier pour définir la valeur de rachat. Cette dernière est bien souvent ajustée afin de tenir compte des frais à prévoir (réparation, revente, etc.).
  • Pour les professions réglementées : la cote Argus est aussi utilisée pour estimer la valeur comptable ou successorale d’un véhicule d’occasion, notamment par les notaires, les comptables ou encore l’administration fiscale.

Comment fonctionne la cote Argus ?

La cote Argus d’un véhicule d’occasion se base sur le cours moyen Argus. Il s’agit de la valeur théorique d’un type de véhicule (basé sur la combinaison marque-modèle-motorisation-finition) pour un usage dit « standard ». Autrement dit, la cote Argus tient compte de la dépréciation moyenne pour chaque modèle en fonction de son ancienneté, et ce, avec un kilométrage et un état d’usure moyens. Par conséquent, un véhicule ayant parcouru moins de kilomètres que la moyenne aura bien souvent une valeur théorique inférieure à sa valeur réelle.

Pour déterminer le cours moyen Argus d’un véhicule, le magazine utilise le prix neuf catalogue et lui applique une courbe de dépréciation en fonction de nombreux critères (fiabilité, facilité à la revente, état du marché, contexte économique, etc.). Cela permet ainsi d’estimer le prix de revente d’un véhicule à 3, 5 ou 10 ans par exemple. Sachez d’ailleurs que la cote Argus ne se limite pas aux voitures d’occasion. En effet, elle s’applique aussi aux utilitaires, aux camions, aux deux roues et même aux tracteurs.

Cote Argus d’un VO (Véhicule d’Occasion) : quelles alternatives ?

La cote Argus constitue l’indicateur de référence pour calculer le prix de revente d’un véhicule d’occasion. Toutefois, d’autres cotes existent et peuvent se montrer intéressantes pour estimer la valeur marchande de votre voiture.

  • La cote La Centrale : spécialisé dans la diffusion d’annonces d’achat et de vente de véhicules d’occasion, ce site propose un système de cotation différent de celui de l’Argus. En s’appuyant sur les données présentes dans les annonces (modèle, prix de vente, etc.), il détermine une cote brute, à savoir la valeur moyenne d’un véhicule dans un état standard (kilométrage moyen, état d’usure normal, etc.) par rapport au marché actuel.
  • La cote Turbo : cette plateforme utilise une base de données mise à jour régulièrement en fonction des transactions réellement effectuées. Elle permet, elle aussi, d’obtenir une valeur marchande moyenne pour votre véhicule. Pour l’obtenir, il vous suffit de renseigner les informations relatives à votre voiture (marque, modèle, année de mise en circulation, etc.) et ainsi profiter d’une cote théorique.

Comment calculer le prix de vente d’une voiture d’occasion ?

Non seulement il existe de nombreux critères jouant sur le prix de revente d’un véhicule d’occasion, mais vous avez aussi le choix entre différentes cotes. Une question se pose donc : quels indicateurs utiliser pour connaître la valeur réelle de votre voiture ?

Quelle cote utiliser pour connaître la valeur d’un véhicule ?

L’Argus, La Centrale et Turbo suivent chacun leur propre méthodologie pour déterminer la cote théorique d’un véhicule d’occasion. Conséquence ? L’estimation sera généralement différente entre ces trois acteurs, celle de l’Argus étant bien souvent la plus faible. C’est pour cette raison qu’il est important de comparer les cotes Argus, Turbo et La Centrale afin d’obtenir une valeur théorique moyenne. En n’utilisant que la cote Argus ou Turbo par exemple, vous prenez le risque que votre véhicule soit sous-évalué ou, au contraire, surévalué. Cela vous empêchera ainsi de revendre votre voiture à son juste prix et pourra compliquer la transaction.

Comment connaître la valeur de sa voiture gratuitement ?

Vous avez comparé les cotes Argus, Turbo et La Centrale ? Ce n’est pas encore suffisant pour estimer la valeur réelle de votre voiture d’occasion. Ces indicateurs donnant une estimation moyenne, ils présentent en effet un inconvénient majeur : ils ne tiennent pas compte des particularités propres de votre véhicule. La valeur de votre voiture peut ainsi être supérieure ou inférieure en fonction de son kilométrage réel, de son état, de sa rareté ou encore de ses équipements spécifiques. Pour obtenir cette valeur au plus près de la réalité, il est donc nécessaire de calculer la cote « personnalisée » ou « affinée » de votre voiture d’occasion. Le plus souvent, ce calcul sera réalisé à partir de la cote Argus de votre véhicule, rectifiée en fonction de plusieurs paramètres (date exacte de mise en circulation, kilométrage effectif, services inclus, équipements en option, etc.).

Pour connaître la valeur Argus personnalisée de votre voiture d’occasion, vous disposez de deux solutions principales.

  • Les garagistes et concessionnaires : les professionnels de l’automobile peuvent expertiser votre véhicule et déterminer sa cote personnalisée pour obtenir sa réelle valeur marchande. Cependant, ce service peut être payant et le montant proposé sera généralement minoré pour intégrer leur marge.
  • Les sites d’estimation en ligne : certaines plateformes vous permettent de calculer la cote Argus affinée gratuitement de votre voiture d’occasion. Pour cela, il vous suffit de renseigner les caractéristiques de votre véhicule et, éventuellement, de vous déplacer au sein d’un garage partenaire. C’est le cas d’ailleurs de Meilleure Reprise qui met à votre disposition un formulaire pour connaître gratuitement le prix de vente de votre voiture d’occasion.

L’estimation du prix de vente d’un véhicule en bref

Pour bien calculer le prix de revente de votre voiture d’occasion, plusieurs choses sont à retenir :

  • la cote Argus est la référence pour estimer la valeur de votre véhicule 
  • il est important de comparer les différentes cotes pour être au plus près de la réalité 
  • n’oubliez pas de calculer la cote personnalisée de votre véhicule 
  • réalisez une estimation en ligne ou en garage pour connaître la valeur réelle de votre voiture d’occasion.

Le conseil Meilleure Reprise pour calculer le prix de vente d’une voiture

Au moment de vendre votre véhicule d’occasion, il peut être tentant de fixer un prix au-dessus du marché, notamment pour avoir une marge de négociation plus importante. C’est pourtant une mauvaise idée car vous risquez de n’avoir que très peu d’acheteurs potentiels et, ainsi, de perdre du temps. D’où l’importance d’estimer la valeur réelle de votre voiture, et ce, dès sa mise en vente. La prochaine étape : la déclaration de vente à la préfecture